21 July 2020

L’avenir après la COVID sera plus vert pour les entreprises canadiennes : sondage de la HSBC

  • Selon un sondage Navigateur de la HSCB intitulé Résilience : Reconstruire, en mieux, plus de quatre entreprises canadiennes sur cinq estiment que le réaménagement de leur mode de fonctionnement rendu nécessaire par la pandémie de COVID-19 leur permettra de rebâtir leurs activités sur des bases plus solides sur le plan de l’environnement.
  • Les entreprises canadiennes indiquent s’être senties moins préparées qu’ailleurs face à la crise de la COVID-19, mais commencent à se sentir plus optimistes face à l’avenir.
  • Parmi les entreprises canadiennes sondées, près de quatre sur dix (39 %) disent avoir augmenté leur production pour répondre à la hausse de la demande au cours des derniers mois.
  • Près des trois quarts s’attendent à ce que certains des aménagements apportés aux façons de travailler deviennent la norme.

La très grande majorité des dirigeants d’entreprises canadiens (84 %) pensent que le réaménagement de leur mode de fonctionnement rendu nécessaire par la pandémie de COVID-19 leur permettra de rebâtir leurs activités sur des bases plus solides sur le plan de l’environnement, selon un sondage réalisé par la HSBC au plus fort de la crise et publié aujourd’hui.

Selon le sondage Navigateur de la HSBC intitulé Résilience : Reconstruire, en mieux et réalisé auprès de plus de 2 600 entreprises réparties dans 14 pays et territoires, dont 200 au Canada, le développement durable est plus important que jamais pour plus de deux entreprises canadiennes sur cinq (41 %). La proportion est légèrement plus élevée parmi les entreprises qui exercent des activités à l’étranger (44 %) que parmi celles dont les activités se limitent au Canada (37 %), probablement en raison de leur connaissance de la réglementation et des préférences commerciales mondiales.

«La première moitié de 2020 a été difficile pour l’ensemble des entreprises canadiennes, mais il est encourageant de constater que les leçons tirées de la pandémie et la révision des priorités qui s’en est suivie pourraient entraîner une accélération des efforts des entreprises en matière de développement durable. Ces conclusions confirment ce que nous disent nos clients, qui sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) et qui souhaitent que cela se reflète dans les produits qui leur sont offerts, comme en témoigne le prêt vert, premier du genre au Canada, que nous avons récemment octroyé à l’entreprise vancouvéroise Concert Properties», explique Dan Leslie, adjoint au responsable en chef des services aux entreprises à la Banque HSBC Canada.

Préparation et collaboration : deux ingrédients essentiels de la résilience

Quatre-vingt-cinq pour cent des entreprises canadiennes sondées nous ont indiqué qu’elles étaient préparées au moins jusqu’à un certain point pour faire face aux défis des six derniers mois, ce qui est inférieur à la moyenne mondiale de 92 %. Quatre caractéristiques essentielles ont selon elles contribué à leur résilience, soit l’agilité (56 %), le fait de bien traiter leurs employés (53 %), l’importance accordée aux clients (53 %) et la solidité de leur bilan (42 %). Neuf entreprises sur dix (91 %) ont indiqué qu’elles avaient amélioré leur collaboration avec d’autres entreprises – une autre caractéristique importante des entreprises résilientes.

«La résilience dépasse les simples considérations financières. Les entreprises placent la capacité à réagir rapidement aux événements externes, l’importance accordée aux clients et le fait de bien traiter les employés loin devant la solidité du bilan. Car tout compte fait, si vous réussissez bien dans ces trois domaines, cela vous aidera à avoir un bilan solide,» ajoute M. Leslie.

Même si les entreprises canadiennes indiquent s’être senties moins préparées qu’ailleurs, toutes les retombées de la COVID-19 ne leur ont pas semblé entièrement négatives pour autant, notamment en ce qui a trait aux lieux de travail et de production (40 % d’opinions positives contre 29 % d’opinions négatives), à l’évolution des demandes des clients (41 % contre 35 %) et aux changements liés aux produits et services (34 % contre 30 %).

La première moitié de 2020 a certes eu des répercussions négatives sur de nombreuses entreprises, mais, parmi les entreprises canadiennes sondées, près de quatre sur dix (39 %) disent avoir augmenté leur production pour répondre à la hausse de la demande au cours des derniers mois. D’ailleurs, plus de trois entreprises sur cinq (65 %) indiquent explorer activement de nouveaux débouchés.

La diversification des partenaires au sein de la chaîne d’approvisionnement reste un défi pour les entreprises canadiennes

Les entreprises canadiennes interrogées estiment que la COVID-19 les a rapprochées de leurs clients (83 %), de leurs partenaires de la chaîne d’approvisionnement (78 %) et de leurs employés (76 %). La fermeture des marchés partout dans le monde a rapidement fait ressortir des lacunes insoupçonnées dans les chaînes d’approvisionnement de nombreuses entreprises canadiennes, qui doivent prévoir sans tarder de nouvelles façons de faire pour réduire les risques de perturbations à l’avenir. Alors qu’à l’échelle mondiale, 29 % des entreprises sondées s’emploient déjà à diversifier leur chaîne d’approvisionnement afin de travailler avec un plus grand nombre de fournisseurs, elles ne sont que 22 % à le faire au Canada.

Nouvelles façons de travailler : du positif et du négatif

Selon les entreprises canadiennes, leur résilience risque de continuer à se heurter à un certain nombre d’obstacles importants au cours des six prochains mois, dont, en premier lieu, le moral des employés (36 %), le maintien de liquidités suffisantes (28 %), l’accès à des technologies de pointe (25 %) et l’adoption de nouvelles façons de travailler par les employés (25 %).

Sept entreprises canadiennes sur dix (70 %) s’attendent à ce que certains des aménagements apportés aux façons de travailler deviennent la norme au cours des deux prochaines années et plus de la moitié (56 %) prévoient continuer d’avoir recours aux réunions virtuelles après la pandémie. Malgré tous les avantages associés à cette nouvelle façon de faire, il faudra rapidement se pencher sur les répercussions que cela pourra entraîner sur le rôle de chacun afin de soutenir le moral des employés.

«Le bien-être des employés demeure une préoccupation majeure pour les dirigeants d’entreprise canadiens. Dans la mesure où ils estiment que ce bien-être contribue à la résilience des entreprises, il faudra continuer de s’en préoccuper», précise M. Leslie.

Apprenez-en plus sur les résultats canadiens sur notre plateforme Navigateur Résilience : Reconstruire, en mieux

Demandes des médias :

Pascal Dessureault, 416-673-6997 ou pascal.dessureault@hsbc.ca
Sharon Wilks, 416-868-3878 ou sharon_wilks@hsbc.ca

 

Notes aux rédacteurs :

Résilience : Reconstruire, en mieux, un sondage Navigateur de la HSBC
Le sondage Navigateur Résilience : Reconstruire, en mieux de la HSBC a été réalisé en ligne entre le 28 avril et le 12 mai 2020 auprès de plus de 2 600 entreprises dans le monde, dont 200 au Canada. Les résultats mondiaux présentés dans ce rapport ont été pondérés de façon à être représentatifs du volume total des échanges commerciaux mondiaux, en tenant compte de la contribution des entreprises de services et de biens selon les données de l’OMC pour 2017-2018.

Services aux entreprises de la HSBC
Depuis plus de 150 ans, la HSBC est présente là où il y a de la croissance et aide ses clients à saisir les occasions qui se présentent à eux. Aujourd’hui, les services aux entreprises de la HSBC répondent aux besoins d’environ 1,4 million de clients répartis dans 53 marchés, des petites entreprises orientées principalement vers leurs marchés intérieurs aux sociétés exerçant des activités dans différents pays. Ils aident les entreprises à prendre de l’expansion en leur offrant des outils et des conseils, notamment en matière de fonds de roulement, d’emprunts à terme, de financement du commerce international et de gestion des paiements et des fonds. Pierre angulaire du Groupe HSBC, nous donnons aux entreprises accès à un réseau géographique représentant plus de 90 % du commerce et des flux de capitaux mondiaux. Pour en savoir plus, consultez le site www.hsbc.com/who-we-are

Banque HSBC Canada
HSBCLa Banque HSBC Canada, filiale de HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au pays. Nous aidons des entreprises et des particuliers partout au Canada à faire des affaires et à gérer leurs finances à l’échelle mondiale par l’entremise de trois secteurs d’activité mondiaux : Services aux entreprises, Services bancaires internationaux et marchés, et Gestion de patrimoine et services bancaires aux particuliers. Le siège social de HSBC Holdings plc, société mère du Groupe HSBC, est à Londres. La HSBC sert des clients du monde entier à partir de ses bureaux répartis dans 64 pays et territoires en Europe, en Asie, dans les Amériques, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Avec des actifs totalisant 2 918 G$US au 31 mars 2020, la HSBC est l’un des plus importants établissements de services bancaires et financiers au monde.