21 January 2020

La HSBC trône au sommet d’un sondage sur le financement du commerce international au Canada

La HSBC a été nommée meilleure banque au monde dans le domaine du financement du commerce international pour une troisième année de suite lors de l’enquête annuelle sur le financement du commerce international du magazine Euromoney. En plus d’élever la HSBC au rang de chef de file mondial, les clients ont classé la banque en première position au Canada et dans 21 autres marchés et 4 régions : Afrique, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Amérique du Nord. L’équipe canadienne s’est également hissée au sommet pour ce qui est de la qualité du service.

Le magazine de services financiers a sondé plus de 7 000 entreprises menant des activités de commerce international pour établir le classement et évaluer leur fournisseur de services de financement du commerce international.

Andrew Skinner, responsable en chef du commerce international et du financement des comptes clients à la Banque HSBC Canada a commenté : «Il s’agit d’un vote de confiance de la part des clients. Je tiens à les remercier pour leur confiance et de nous permettre de participer à leur essor à l’étranger au moyen de notre offre de services. Ces résultats démontrent que nos investissements en continu et l’accent mis sur l’expérience client portent leurs fruits.»

La HSBC offre des services de commerce international depuis sa fondation en 1865. De nos jours, des échanges commerciaux d’une valeur d’environ 740 G$ US y transitent chaque année. Le commerce international est également un incontournable pour l’atteinte des objectifs futurs de la HSBC. Elle investit dans les technologies numériques afin d’aider les clients à mener leurs activités au-delà des frontières rapidement et en toute confiance.

Ainsi, en 2019, la HSBC a réalisé la première opération transfrontalière par chaîne de blocs impliquant la Chine continentale. La banque a également mis en place une technologie automatisée pour prévenir le blanchiment d’argent et effectuer les vérifications par rapport aux listes liées aux sanctions afin de lutter contre le crime financier – une première dans le secteur du financement du commerce international.

«En tant que chef de file mondial en matière de commerce international et de première banque internationale au Canada, nous facilitons les échanges commerciaux afin de les rendre accessibles au plus grand nombre», rappelle M. Skinner. «Nous aidons les entreprises canadiennes à naviguer dans le monde complexe du commerce international et à saisir les occasions partout dans le monde.»